Je ne veux plus y aller maman

un film d’Antonio Fischetti en partenariat avec Charlie Hebdo

 

 

Je suis journaliste à Charlie, et j’ai échappé à l’attentat du 7 janvier 2015 par la grâce d’un concours de circonstances saugrenues.

Parmi tous mes camarades assassinés, j’étais particulièrement lié à Elsa Cayat, la psychanalyste fantasque, qui tenait une rubrique dans le journal. Nous avions même commencé un film ensemble, sous forme d’entretiens.

Alors, l’onde de choc passée, une introspection s’est imposée à moi pour tenter de donner un sens à mon histoire fragmentée par ce drame.

Guidé par le fil de mes émotions et les réminiscences de la parole d’Elsa, mon film revisite mon histoire personnelle et les raisons de mon engagement dans Charlie.

C’est une quête à la fois sensible et décalée, questionnant le pouvoir des images et les ressorts de ma propre liberté.

Je ne veux plus y aller maman